Apparemment moqué par Trudeau, Trump le traite d'"hypocrite"

APPAREMMENT MOQUÉ PAR TRUDEAU, TRUMP LE TRAITE D'"HYPOCRITE"

WATFORD (Reuters) - Le président américain Donald Trump a dénoncé mercredi l'"hypocrisie" du Premier ministre canadien après la diffusion d'une vidéo montrant Justin Trudeau en train d'apparemment plaisanter à son sujet avec d'autres dirigeants de pays de l'Otan mardi soir à Buckingham Palace, à Londres.

Sur ces images sous-titrées par la chaîne canadienne CBC, on peut voir le chef du gouvernement canadien discuter avec le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre britannique Boris Johnson et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte avec la princesse Anne d'Angleterre.

"C'est pour cela que vous êtes en retard?" demande le chef du gouvernement britannique à Emmanuel Macron. "Il est en retard parce qu'il a eu une conférence de presse de 40 minutes inattendue", répond Justin Trudeau, en référence au point de presse entre le chef de l'Etat français et son homologue américain marqué par des désaccords, notamment sur la question des combattants djihadistes français.

"Oh, oui, oui, il a annoncé (....) on pouvait voir son équipe qui tombait des nues", a ajouté le Premier ministre canadien.

Interrogé à ce sujet mercredi lors d'un point de presse au côté de la chancelière allemande Angela Merkel à Watford où s'est tenu le sommet du 70e anniversaire de l'Otan, Donald Trump a estimé que c'était "hypocrite" de la part du dirigeant canadien.

"Je trouve que c'est un type très bien mais vous savez, la vérité c'est que je lui ai rappelé le fait qu'il ne payait pas les 2% (du PIB en investissements de défense-NDLR) et je vois qu'il n'a pas apprécié", a ajouté le président américain.

Le Premier ministre canadien a expliqué de son côté avoir été surpris, avec les autres dirigeants, par l'annonce du président américain que le prochain G7 se tiendrait à Camp David.

"Je pense que chaque dirigeant a des équipes qui sont déjà tombées des nues face des surprises inattendues, à l'image de cette vidéo par exemple", a ajouté Justin Trudeau.


(Bureau de Londres, Marine Pennetier à Paris, édité par Sophie Louet)