''On n'a pas d'immunité ouvrière": la charge de Philippe Poutou contre Marine Le Pen

Mardi 11 avril, la nièce de la candidate Front national à la présidentielle a profité d’une réunion publique à Bayonne pour se lâcher contre le candidat du NPA. 

Philippe Poutou s'en est pris mardi soir à Marine Le Pen sur la question de la moralisation de la vie politique, au cours du grand débat présidentiel entre les 11 candidats, en direct sur BFMTV. Le candidat du NPA a attaqué son adversaire Front national - et indirectement François Fillon - sur sa convocation dans l'affaire des assistants parlementaires FN au Parlement européen:

"Nous, quand on est convoqué par la police, nous n'avons pas d'immunité ouvrière, on y va", a ironisé celui qui est ouvrier chez Ford, suscitant des applaudissements dans la salle. 

Protégée par son immunité parlementaire, la présidente du parti d'extrême droite ne s'était pas présentée devant les juges.

Tirade marquante du débat

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont apprécié la formule, n'hésitant pas à la comparer à celle de Jean-Luc Mélenchon lors du dernier débat, le 21 mars dernier. Le candidat de La France insoumise avait fustigé les "pudeurs de gazelle" de ses adversaires sur les questions de moralisation de la vie politique. 

Quelques minutes auparavant, les candidats avaient abordé la question de la moralisation de la vie politique et Philippe Poutou avait déjà été applaudi par une partie du public:

"En politique, on est servi, depuis quelque temps". Le candidat NPA avait taclé Serge Dassault, récemment condamné pour blanchiment de fraude fiscale, qui bénéficie d'une "clause humanitaire",...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages