Le ton monte entre Apolline de Malherbe et Marine Le Pen : tension palpable sur BFM TV

·1 min de lecture

Le ton est une nouvelle fois monté sur BFMTV. Ce vendredi 30 octobre, Apolline de Malherbe a reçu Marine Le Pen, pour évoquer les récents attentats qui ont eu lieu sur le territoire français. Interrogée sur le thème de l'islamisme, la présidente du Rassemblement National a appelé à la dissolution de plusieurs institutions, notamment l'UOIF (Union des organisations islamiques de France). "On a laissé des choses inadmissibles se produire dans notre pays. Est-ce que vous savez que le CCIF (Collectif contre l'islamophobie en France) et l'UOIF ont refusé d'être auditionnés par la commission d'enquête sénatoriale sur la radicalisation islamiste ? C'est un délit de refuser d'être entendu", a-t-elle affirmé sur BFMTV. Des propos qui ont aussitôt fait réagir Apolline de Malherbe, qui a rappelé à son invitée qu'elle aussi avait déjà défié les autorités judiciaires : "Il est arrivé que vous ne vous rendiez pas à des audiences de juges qui vous convoquaient", a-t-elle précisé.

Il n'en fallait pas plus pour agacer Marine Le Pen, qui n'a pas du tout apprécié la remarque de celle qui a remplacé Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV. "Mais madame, excusez-moi mais ça n'a rien strictement rien à voir. Moi je n'ai jamais violé la loi", s'est emportée la tante de Marion Maréchal. Pugnace et soucieuse de rappeler les faits, Apolline de Malherbe a continué sur sa lancée : "Vous dites que c'est un délit de ne pas se présenter devant un juge, vous en tant que responsable politique...", a-t-elle une nouvelle (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le saviez-vous ? Rachida Dati a été aide-soignante
VIDEO - Que devient le jeune héros de Monsieur Batignole 20 ans après ?
Yannick Noah très énervé… le confinement commence mal !
Jalil Lespert et Laeticia Hallyday : ils ne se cachent vraiment pas
« Brigitte et moi pensons à vous » : Emmanuel Macron inquiet pour Melania et Donald Trump