Apiculture : «15 tonnes de miel récoltées, dix fois plus que l'année dernière»

Si les apiculteurs ont eu le bourdon l'année dernière en raison de la météo désastreuse, cette année la saison s'annonce bien meilleure. La relative douceur du printemps a été propice à la floraison des arbres fruitiers et des acacias. Dans les champs, les ruches débordent de miel. Alors avant de les déplacer au milieu des sapins et des forêts pour la période estivale, il est temps de faire le bilan des premières récoltes et elles s'annoncent prometteuses.

Un soulagement pour la filière

À Struth, aux Ruchers des Vosges du Nord, Sylvie Lehr a les doigts qui dégoulinent de miel. Devant elle, quelques dizaines de caisses de ruches sont empilées sur une palette en bois. Une à une, elle en saisit les cadres, gratte la cire collée sur les côtés, avant de les glisser sur le tapis roulant de la désoperculeuse. "Quand le miel est mûr, l'abeille met une opercule de cire sur les alvéoles", explique l'apicultrice. "Notre machine ici va gratter cette cire pour ouvrir les alvéoles."

Arrivés de l'autre côté du tapis, les rayons sont donc libérés de la cire et le miel commence déjà à couler.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

15 tonnes de miel, dix fois plus que l'année dernière

Une fois installés dans des paniers métalliques, les cadres en bois sont envoyés dans l'extracteur, une sorte de grosse centrifugeuse qui tourne à la manière d'une machine à laver. Après quelques minutes, le miel coule tranquillement dans un gros réservoir. "On ne pensait pas pouvoir faire de...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles