Les apiculteurs s'équipent pour faire face aux vols de ruches

Le 17 février dernier, à Gometz-la-Ville (Essonne), un voleur a voulu subtiliser les ruches de Julien Perrin, apiculteur. Mais une caméra qu'il avait installée enregistre la scène. Sur son téléphone, il reçoit des clichés en direct du voleur en pleine action. La gendarmerie est venue cueillir l'individu, pris sur le fait. Cet équipement a été installé pour protéger ses abeilles qui valent de l'or : il s'agit de mâles sélectionnés depuis un siècle pour leur résistance à un parasite dévastateur. Des capteurs GPS pour ruches En Isère, à la Tour-du-Pin, un apiculteur est persuadé qu'un autre producteur de miel lui a volé 15 de ses 150 ruches il y a un an. Selon lui, les vols se multiplient face à la surmortalité des abeilles. Pour éviter que cet incident se reproduise, il a installé des capteurs GPS dans ses ruches, suivis en temps réel sur son téléphone. Les fabricants de ces petits appareils croulent sous la demande.