AP-HP : Nicolas Revel remplace Martin Hirsch à la direction

Une page se tourne à l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Haut fonctionnaire affable, Nicolas Revel prend les commandes du groupe hospitalier français en souffrance, où ses talents de négociateur seront mis à rude épreuve. Attendue, sa nomination a été annoncée lundi 4 juillet dans le compte-rendu du conseil des ministres qui a suivi le remaniement du gouvernement. D'aucuns l'auraient préféré au ministère de la Santé, où il aurait eu - de l'avis d'un habitué de l'avenue Duquesne - "beaucoup moins de mal à gagner ses arbitrages" que l'éphémère Brigitte Bourguignon.

Mais pas sûr que l'intéressé, qui aurait décliné l'Intérieur en 2018, rêvait du poste en se rasant. Le voici donc, à 56 ans, à la barre de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, navire amiral d'une flotte hospitalière à la dérive : urgences, maternités, psychiatrie, gériatrie… Les voies d'eau se multiplient et l'institution capitale - mastodonte de 39 établissements et près de 100.000 salariés - écope comme les autres, avec 15 % de lits fermés et 1.400 postes d'infirmiers vacants. Il succède à l'emblématique Martin Hirsch, parti aussi contesté qu'amer de "ne pas pouvoir réunir toutes les conditions" pour faire émerger "un modèle hospitalier différent" après une décennie de rabot budgétaire et de crise sanitaire.

Chargé d'éviter le naufrage, Nicolas Revel a au moins l'avantage d'être en phase avec l'exécutif. "C'est l'homme de la situation", d'une "très haute intégrité intellectuelle et morale", vante même (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Loi pouvoir d'achat : la Nupes présente une contre-proposition avec un blocage des prix et une augmentation du Smic
Un avion EasyJet escorté par un F18 à cause d’une fausse alerte à la bombe d’un voyageur
Des clients de la banque LCL dépouillés à cause d’une faille de sécurité ?
Le coût de la taxe foncière dans chaque département, l’accès aux urgences bientôt régulé… Le flash éco du jour
Un amateur d'art lègue son appartement de 1,2 million d'euros à un petit musée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles