AP-HP : Christian Perronne a tenu des propos "incompatibles avec l'exercice de responsabilités", justifie Martin Hirsch

franceinfo
·1 min de lecture

"Exercer des responsabilités médicales d'enseignement dans un établissement, cela n'est pas compatible avec essayer de manipuler la population", a déclaré lundi 28 décembre sur franceinfo Martin Hirsch, directeur général de de l'AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), au sujet de Christian Perronne, démis de ses fonctions de chef de service à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches.

Martin Hirsch a mis fin jeudi 24 décembre aux fonctions de Christian Perronne, chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches après avoir participé au documentaire complotiste Hold-Up sur l'épidémie de Covid-19. "Christian Perronne a manipulé [l'opinion] en expliquant que si on avait donné de l'hydroxychloroquine, on aurait sauvé 25 000 malades par rapport aux 30 000 morts, a-t-il déclaré. Toute une série de choses qui étaient incompatibles avec l'exercice de responsabilités."

Ça rappelle à tout le monde qu'effectivement, exercer des responsabilités médicales d'enseignement dans un établissement, cela n'est pas compatible avec essayer de manipuler la population.

Martin Hirsch, directeur général de l'AP-HP

à franceinfo

Une décision que Martin Hirsch "assume". Il souhaite envoyer un message à tous ceux qui relayent les propos de Christian (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi