AOC répond aux critiques sur sa robe "Tax the rich" au gala du Met

·2 min de lecture

L’élue démocrate de New York Alexandria Ocasio-Cortez a assisté, lundi, au gala du Met en portant une robe «Tax the rich». Certains ont dénoncé une hypocrisie, dans une soirée à 35 000 euros la place, AOC défend son «message politique».

L’élue démocrate de New York Alexandria Ocasio-Cortez a assisté, lundi, au gala du Met en portant une robe «Tax the rich». Certains ont dénoncé une hypocrisie, dans une soirée à 35 000 euros la place, AOC défend son «message politique».

«Tax the rich» dans une des soirées les plus huppées du monde de la mode, il fallait oser. Lundi, l’élue démocrate de New York Alexandria Ocasio-Cortez a fait parler d’elle en posant sur le tapis rouge (doré, à vrai dire) du gala du Met : elle portait une robe blanche avec le slogan «Tax the rich» en lettres rouges, également présent sur son sac. Certains, dont de nombreux républicains et partisans de Donald Trump, n’ont pas manqué de pointer du doigt le décalage entre une telle idée et sa présence à une soirée où la place est vendue 35 000 dollars (au profit du Costume Institute du musée, et donc déductible des impôts). La démocrate, socialiste et figure de proue de l'aile progressiste du parti, avait été invitée et a défendu mardi son choix vestimentaire et un «message politique» assumé : «Nous avons eu une discussion sur la taxation des plus riches en face des gens qui luttent contre», a-t-elle écrit sur Instagram, dressant les louanges de la créatrice de sa robe Aurora James, «une immigrante noire, déterminée, qui est passée de rêver dans un marché aux puces de Brooklyn à remporter le CFDA contre toute attente», avec qui elle a «travaillé pour ouvrir les portes du Met».

La créatrice a aussi assumé ce slogan politique : «New York est souvent associé à l’inclusivité, incitant des millions de personnes aux différentes origines à appeler cette ville leur maison. Le gala du Met, en revanche, est perçu comme élitiste et inaccessible. J’y ai assisté car je veux changer tout cela et mettre en lumière les femmes de couleur qui ne sont pas souvent inclues dans des événements pareils.»

A lire :Alexandria(...)

Lire la suite sur Paris Match

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles