Anxiolytiques, cannabis, alcool : le cocktail détonnant des étudiants en médecine

La rédaction d'Allodocteurs.fr

Entre la première et la deuxième année, les étudiants en médecine passent d'une consommation accrue d'anxiolytiques et antidépresseurs a un usage excessif d'alcool, de tabac et de cannabis, selon une étude française.

Médicaments, tabac, cannabis, alcool… Des chercheurs en psychiatrie de l’université Aix-Marseille se sont intéressés aux comportements d’addiction des étudiants en première et deuxième année de médecine, avant et après le concours de la PACES.

Selon leurs observations, les premières années consomment plus de médicaments quand les deuxièmes années se tournent davantage vers la psychothérapie mais aussi vers la consommation de drogues licites et illicites. Ils publient leurs résultats dans le Journal of Affective Disorders le 15 janvier 2020.

A lire aussi : Près d’un étudiant en médecine sur deux en burn-out

Deux fois plus d’antidépresseurs en première année

Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont demandé aux étudiants de 35 universités de médecine françaises de remplir un questionnaire anonyme en ligne entre décembre 2016 et mai 2017. Un total de 4.345 étudiants s’est prêté au jeu, dont 3.051 premières années et 1.294 deuxièmes années.

Résultat : les consommations évoluent entre la première et la deuxième année. Côté médicaments, "les étudiants de première année consommaient deux fois plus d’antidépresseurs et 1,5 fois plus d’anxiolytiques que ceux de deuxième année" notent les chercheurs dans leur étude. "En revanche, les étudiants de deuxième année étaient presque deux fois plus susceptibles d’être suivis en psychiatrie" précisent-ils. En cause : "un manque de temps" probable en première année dû à la préparation du concours de la PACES pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi