Anwar Al-Awlaki, l'Américain qui pourrait succéder à Ben Laden (mis à jour)

(De New York) Parmi les noms qui circulent pour incarner le terrorisme islamiste mondial après la mort d'Oussama Ben Laden, les médias américains citent celui d'Anwar al-Awlaki. Sa différence avec les autres prétendants au titre de VRP d'Al Qaeda : il est américain.

Anwar al-Awlaki : les Américains connaissent bien ce nom. Et pour cause, cet ennemi des Etats-Unis a grandi parmi eux.

Cet imam radical américain caché dans le sud du Yémen est une des figures emblématiques d'Al Qaida dans la péninsule arabique (AQPA). C'est la branche active dans ce pays et en Arabie Saoudite du réseau terroriste.

Elle est associée à plusieurs actes de terrorisme sur le sol américain ces dernières années, des attentats du 11-Septembre à l'attentat manqué contre un avion de la compagnie Northwest en décembre 2009 au-dessus de Detroit.

Les médias américains, qui rivalisent de pronostics sur le successeur d'Oussama Ben Laden depuis la mort de celui-ci le 2 mai, voient en lui le nouveau visage de la terreur islamiste mondiale, au même titre que l'Egyptien Ayman al-Zawahiri, bras droit de Ben Laden.

L'administration Obama le prend tellement au sérieux qu'elle a ordonné son assassinat en janvier 2010. Une mesure exceptionnelle : le gouvernement américain cible rarement un citoyen de son pays.

Al-Awlaki, issu d'une famille aisée du Nouveau-Mexique

Le parcours d'al-Awlaki rappelle que les chemins qui mènent au terrorisme islamique ne commencent pas toujours dans la pauvreté ou le manque d'opportunités. Né au Nouveau-Mexique en 1971, il est issu d'une famille aisée. Son père, venu aux Etats-Unis grâce à la prestigieuse bourse Fulbright, était ministre de l'Agriculture au Yémen et président de l'université de Sanaa, la capitale.

Après un passage de treize ans au Yémen, al-Awlaki entre à l'université aux Etats-Unis, étudiant notamment à l'université George-Washington dans, la capitale américaine. En janvier 2010, il officie dans une mosquée en Virginie où il rencontre deux des pirates (...)

Lire la suite sur rue89.com

Montrer Ben Laden vivant et pas son cadavre, de la mauvaise com
La Porsche de DSK, les images Ben Laden : questions de communication
Tous nos articles sur Al Qaeda