A Anvers, une voiture folle sème le trouble

Libération.fr

Apremière vue, les faits rappellent l’attaque londonienne de la veille. Jeudi matin, une Citroën break rouge immatriculée en France fonce à toute vitesse sur la principale artère commerçante de la ville d’Anvers, en plein centre historique de la ville flamande. Mais les similitudes s’arrêtent là. Les passants ont évité de justesse le véhicule.

Vers 10 h 45, des militaires tentent de stopper la voiture qui parvient à s’échapper. Selon les informations du parquet fédéral belge, c’est vers 11 h 45 que l’équipe «d’intervention de la police d’Anvers intercepte le véhicule» sur un parking accolé au fleuve l’Escaut, près du quai Sint-Michiels. «Intercepter» : un bien grand mot lorsqu’on sait que le véhicule était à l’arrêt, tout comme son conducteur. Ce dernier ne se montrait plus très vaillant malgré sa tenue de camouflage. «L’homme a été arrêté assez facilement dans sa voiture garée,selon une source proche du dossier. Il a été repéré quasiment en train de dormir. Il est d’ailleurs impossible de l’auditionner pour l’instant car il est sous influence d’alcool ou de drogues et a été placé en cellule de dégrisement. L’histoire se dégonfle un peu mais tout reste possible. Nous restons vigilants.»

Armes. L’homme n’est pas un chauffard aviné comme un autre. Les services de police ont trouvé dans le coffre de la Citroën des armes blanches et un «riot gun», sorte de fusil à pompe à canon court. Un bidon vide était dissimulé à l’arrière du véhicule, mais le liquide qu’il contenait était encore indéterminé jeudi soir. En fin d’après-midi, les autorités ne qualifiaient pas cette attaque de «terroriste».«Il faut vraiment être prudent», martèlent en boucle les officiels. «C’est peut-être juste un gars bourré qui a voulu imiter l’attaque de Londres sur un coup de tête», ajoute un policier.

Le profil du conducteur de la Citroën reste assez vague. Il est de nationalité française et s’appelle Mohammed R. Agé de 39 ans, il n’a pas de fiche S et n’aurait aucune accointance connue avec des (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Londres Un hommage et des questions
Vague d’arrestations au Bélarus pour préparation de «troubles massifs»
Chasser l’ours ou le loup depuis un avion ou un hélicoptère en Alaska devrait bientôt redevenir possible.
Guerre oubliée Le Yémen est désormais touché par la famine
Un ressortissant français a été enlevé jeudi matin près d’Abéché, dans l’est du Tchad,

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages