Anvers : le déroulé des faits

France 2

Le scénario ressemble à s'y méprendre à celui de Londres. En fin de matinée, une voiture conduite par un homme en tenue de camouflage s'élance dans une rue partiellement piétonne à vive allure, une des plus fréquentées de la ville. Les passants parviennent à l'éviter, des militaires tentent d'arrêter le véhicule en vain, c'est la police qui l'intercepte 500 mètres plus tard. Dans le coffre, le service de déminage trouve un fusil à pompe, des couteaux et un bidon dont on ne connait pas encore le contenu.

Niveau de vigilance relevé à Anvers

Pour autant, ce n'est pas la

piste du terrorisme qui est pour l'instant privilégiée. L'homme, un Français de 39 ans d'origine tunisienne, n'est pas connu pour radicalisme. Il est connu seulement pour un fait de petite délinquance et surtout, il était sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants, c'est donc la piste d'un chauffard ivre qui aurait voulu éviter un contrôle routier qui est retenue pour l'instant. Néanmoins, le niveau de vigilance a été relevé à Anvers.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Charente : un maire prend un arrêté anti-pesticides, la FNSEA s'oppose à la décision
C'est ma planète. Peut-on produire sans pesticides ?
Décrets Trump : questions autour de la place des étudiants étrangers dans les universités américaines
Londres, Orly, Nice... Pourquoi les terroristes délaissent les explosifs et les fusils d'assaut pour les couteaux et les voitures-béliers
RECIT. "Nous avons vu la voiture qui fonçait sur une femme" : il est 15h40, Londres bascule dans l'horreur

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages