Publicité

Antonio Guterres à Rafah: «Faire taire les armes» dans la bande de Gaza

Le secrétaire général des Nations unies s'est rendu ce samedi 23 mars en Égypte, et plus précisément aux portes de la bande de Gaza. Antonio Guterres a appelé à un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, pour mettre fin au « cauchemar ». Le chef de la diplomatie israélienne s'en est vivement pris à lui, via le réseau social X.

Après plus de cinq mois de guerre, alors que l'enclave de Gaza est dévastée, sa population déplacée, au bord de la famine, Antonio Guterres s'est rendu ce samedi côté égyptien de la ville de Rafah, pour attirer l'attention sur la « douleur » des Palestiniens, prisonniers d'un « cauchemar sans fin », a-t-il dit.

Il s'est rendu au poste-frontière égyptien au lendemain du rejet d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU pour une trêve à Gaza, et a insisté sur la nécessité d'un arrêt des combats. « Vous n'êtes pas seul », a-t-il lancé à l'adresse des Palestiniens, lors d'une déclaration à la presse, sans toutefois annoncer de mesure concrète.

« Rien ne justifie les attaques horribles du Hamas le 7 octobre. Et rien ne justifie la punition collective subie par le peuple palestinien », considère le numéro un de l'ONU, qui appelle l'organisation palestinienne à « relâcher immédiatement tous les otages » enlevés lors de son attaque sans précédent sur le sol israélien.


Lire la suite sur RFI