Antonia de Rendinger, Elodie Poux, Gérémy Crédeville réunis en live stream pour L'humour du risque

·1 min de lecture

Voilà maintenant un an que de nombreux artistes sont privés de scène en raison de la pandémie. Et les rires et les applaudissements chaleureux du public ne devraient pas résonner dans les salles avant encore de longues semaines. Ce jeudi 18 mars, Jean Castex s'est exprimé en direct à la télévision pour annoncer de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la propagation de la Covid-19 et de ses variants. Alors que les commerces dits « non-essentiels » ont appris qu'ils devront une nouvelle fois baisser le rideau dans certains départements, pas un seul mot n'a été prononcé pour le monde de la culture - dont certains membres avaient pourtant fait entendre leur voix lors de la dernière cérémonie des César.

Dans ce climat anxiogène, une bonne partie de rigolade est plus jamais essentielle. Et ce week-end, les amateurs de bons sketchs pourront faire travailler leurs zygomatiques grâce à l'évènement L'humour du risque, co-présenté par Oldelaf et Antonia de Rendinger. Le samedi 20 mars, dès 20h, les spectateurs pourront retrouver en live stream depuis l'Espace des Arts à Chalon-sur-Saône : Elodie Poux, Arnaud Cosson, Gérémy Crédeville, Cécile Giroud, Yohann Métay, Yann Stotz, Amandine Gay, Lisa Perrio et Alexiane Torres. Le dimanche 21 mars, à la même heure, place à un spectacle d'improvisation théâtrale, en présence de Nadia Roz ! Pour profiter de ces tranches de bonne humeur, il vous suffit de réserver votre billet en ligne (en cliquant ici). Tarifs : 5 € la soirée / 7 € les (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Julio Iglesias : le chanteur de 77 ans aurait subi un triple pontage
Anne-Elisabeth Lemoine et la libération de la parole : pourquoi l'animatrice appelle à la prudence
PHOTOS Neymar, Kylian Mbappé... : les salaires astronomiques des joueurs de Ligue 1 dévoilés !
Delphine Wespiser : découvrez quelle célèbre émission Miss France 2012 rêve de présenter
VIDEO Jean Castex vacciné en direct à l'AstraZeneca : cette petite phrase qui n'est pas passée inaperçue