Pour Antoine Flahault, le retard dans les vaccinations en France "est lié à un traumatisme" des dirigeants français