Antoine Dupont: pour les médecins, "il y a un gros risque" que la Coupe du monde du capitaine des Bleus soit finie

Antoine Dupont: pour les médecins, "il y a un gros risque" que la Coupe du monde du capitaine des Bleus soit finie

Pouvez-vous expliquer ce qu'est une fracture maxillo-zygomatique dont souffre Antoine Dupont?

Je n'ai pas eu accès au scanner mais on parle de fracture maxillo-zygomatique, c’est-à-dire une fracture de la pommette et du maxillaire c’est-à-dire la mâchoire du haut. Donc on a toute une fracture du massif facial qui concerne les reliefs osseux, et l'os qui soutient la mâchoire et les dents du haut.

Cette fracture nécessite-t-elle une opération?

L’indication de prise en charge chirurgicale dépend de plusieurs facteurs. Déjà si ce n’est pas déplacé, si c’est juste une fissure sans déplacement et que c’est stable, il n’y a pas forcément besoin d’aller au bloc opératoire. Par contre, s’il y a un déplacement important des os du maxillaire et du zygoma on se doit d’aller au bloc opératoire pour remettre en bonne position, les os du massif facial et venir les stabiliser avec des mini-vis et des mini plaques en titane afin de maintenir l’os en bonne position, jusqu’à ce que la consolidation s’obtienne. Pour un jeune adulte, on parle de consolidation de six semaines pour que l’os soit aussi dur qu’avant le traumatisme.

Six semaines, cela renvoie à début novembre...

Ça renvoie à début novembre, ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle pour la finale de Coupe du monde (prévue le 28 octobre, ndlr). Ça, ce sont des prises en charge que l’on fait en pratique courante avec une prise en charge lambda pour des patients lambda qui n’ont pas forcément la même pression qu’Antoine Dupont. Donc peut-être qu’il y aura des compromis de faits, des risques pris pour Antoine Dupont. Il n’y a pas le même enjeu derrière.

Le fait qu'il soit un sportif professionnel peut-il jouer dans la récupération?

Oui et non. Il ne faut pas non plus sacrifier la santé des joueurs ça c’est très important. Après, vu l’enjeu et le contexte, il y a des situations où les sportifs reprennent plus tôt que prévu en connaissance de cause en acceptant les risques. On va exposer les "bénéfices-risques" donc forcément le rôle du chirurgien maxillo-facial dans cette prise en charge, va être d’exposer à Antoine Dupont tous les tenants et les aboutissants de la prise en charge de la fracture. En fonction, ce sera à lui de décider de ce qu’il veut faire, et s’il est prêt à reprendre plus tôt ou à faire comme pour les autres patients, c’est-à-dire à six à huit semaines d’arrêt de sport.

"Ce qui change la donne, c’est la pression pour l’équipe de France"

Il n’y a pas de solution miracle…

Malheureusement non. On aimerait bien mais il n’y a pas de prise en charge magique. Encore une fois, on n’a pas accès au scanner donc on ne sait pas si c’est déplacé ou non donc on ne sait pas si c’est stable ou non. C’est très difficile de dire à l’instant-T combien de temps Antoine Dupont sera inapte, quand est-ce qu’il pourra reprendre. Si ça se trouve, si c’est peu déplacé, il pourra reprendre dans deux semaines, donc sans analyse du scanner et sans analyse par le chirurgien spécialisé, ça va être très difficile de statuer. Ce ne sont pas des fractures graves dans l’immense majorité et ça se prend très bien en charge, mais ce qui change la donne, c’est la pression pour l’équipe de France et le staff de l’équipe de France.

Peut-on jouer avec sa blessure?

Si c’est peu déplacé et peu mobile on peut potentiellement jouer. Le problème c’est que si on reprend un choc alors que l’os n’est pas consolidé on peut avoir une aggravation du déplacement. La deuxième chose c’est que jouer avec un os qui est mobile et une fracture fraîche récente, c’est aussi une cause d’inconfort. Et la troisième chose, c’est aussi que l’os zygomatique a une partie qui soutient le plancher de l’orbite. Et malheureusement il faut faire aussi attention au retentissement que peut avoir cette fracture du zygoma sur la mobilité de l’œil. Donc si Antoine Dupont est gêné dans la mobilité oculaire, s’il voit double ça peut être très handicapant aussi dans le jeu.

Il y a plein de raisons dans un match de rugby d’avoir un choc à cet endroit-là, c’est une partie très exposée...

Oui, le zygoma c’est un petit peu le pare-chocs latéral du visage. Ça va absorber les coups. On rencontre ses fractures là en traumatologie du sport très souvent que ce soit dans les sports de combat, comme la boxe ou dans le rugby de par des plaquages haut avec le contact du front contre le zygoma, mais on peut aussi avoir ces fractures-là lors d’un coup de genou dans un regroupement ou avec un coup d’épaule. Ce sont effectivement des fractures qui sont très courantes.

Sa Coupe du monde peut-elle être terminée?

On est tous dans le déni, on a tous envie de croire que dans deux semaines il sera de retour. Malheureusement je pense qu’il y a un gros risque que ça ne soit pas possible qu’il soit là pour le reste de la compétition. On croise tous les doigts. On espère tous que la fracture n’est pas si complexe et qu’il n’y a pas de retentissement sur la mobilité de l’œil, que tout aille bien et qu’il récupère et qu’il joue avec cette fracture. Mais il y a quand même un risque présent qu’on perde Antoine Dupont pour le reste de la compétition, ce qui serait assez conséquent pour l’équipe de France.

Article original publié sur RMC Sport