Antoine Dole : « Mortelle Adèle est un peu une lanceuse d'alerte »

Propos recueillis par Sophie Pujas
·1 min de lecture
Antoine Dole écrit les « Mortelle Adèle » sous le pseudonyme de Mr Tan.
Antoine Dole écrit les « Mortelle Adèle » sous le pseudonyme de Mr Tan.

Derrière le phénomène Mortelle Adèle, la bande dessinée star des cours de récré, aux près de cinq millions d'albums vendus, l'auteur jeunesse Antoine Dole. S'il signe la série du pseudonyme de Mr Tan, ce n'est pas pour prendre ses distances avec son héroïne effrontée, née il y a bien des années d'une blessure intime, alors qu'il était victime de harcèlement scolaire. Mais plutôt pour la distinguer de ses autres livres jeunesse, notamment ceux écrits pour les ados, souvent sombres et tourmentés, comme Ueno Park (Actes Sud Junior), construit autour de plusieurs personnages qui doivent faire face à eux-mêmes dans un parc de Tokyo, à l'époque de la floraison des cerisiers. Dans tous, il fait l'éloge de la conquête de soi. Et si la littérature était là pour aider les enfants à devenir insolents, bizarres et libres ? Rencontre.

Le Point : Je crois que Mortelle Adèle est née un peu comme un porte-parole, pour vous?

Antoine Dole : Oui, j'ai commencé à la dessiner dans mes cahiers quand j'avais quatorze ans. À l'époque, j'étais harcelé à l'école par un groupe d'élèves qui me répétaient que je ferais mieux de me suicider, et m'ont même cassé le pouce parce que j'aimais dessiner? J'ai eu besoin de développer une stratégie de survie. J'ai créé un alter ego que je pensais être le contraire de ce que j'étais. J'étais timide, elle osait tout dire, je ne savais pas répondre, elle avait de la répartie, je suis un garçon et c'était une fille? En faisant cela, je me suis réinv [...] Lire la suite