Antoine Chevrollier, créateur de la série Oussekine, et son casting : "La force du récit est d’être au plus près de cette famille !" (Interviews VI...

Malik Oussekine. Ce nom résonne encore fort aujourd’hui dans les têtes des anciennes générations. Pour les jeunes, un peu moins. A travers la série Oussekine, qui sort ce 11 mai sur la plateforme Disney+, Antoine Chevrollier a voulu faire revivre cet étudiant de 22 ans, mort sous les coups de la police dans la nuit du 5 au 6 décembre 1986. Le créateur de ces 4 épisodes d’environ une heure a surtout souhaité rendre hommage à sa famille, victime d’un drame tragique aux conséquences dévastatrices pour chaque membre.

"La trajectoire familiale et le combat judiciaire est aussi fort que ce qu’il s’est passé cette nuit du 5 au 6 décembre 1986", nous détaille Antoine Chevrollier avant de poursuivre. "La force du récit, c’est l’intime. Être au plus près de cette famille." L’événement est raconté par le biais de trois temporalités. La première conte la nuit du drame. Malik sort d’un club de jazz où il est un habitué alors qu’une manifestation étudiante est en train de dégénérée. Il est alors pris en chasse par trois policiers qui ne sont pas prêts à le laisser filer.

La deuxième raconte le passé difficile de la famille Oussekine, d’origine algérienne, qui tente de s’intégrer tant bien que mal en France. Enfin, la troisième nous plonge au plus près des frères et sœurs et de la mère de Malik, du matin où ils apprennent sa mort jusqu’au combat judiciaire qui va à la fois crée... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles