Antisémitisme : les Français juifs se sentent de plus en plus menacés

D'après l'étude de l'Ifop, 34% des Français juifs se sentent
D'après l'étude de l'Ifop, 34% des Français juifs se sentent

Une étude de l'Ifop, en collaboration avec la Fondation pour l'innovation politique (Fondapol) livre une "radiographie de l'antisémitisme en France" qui révèle la montée de la crainte des citoyens de confession juive face à la recrudescence des sentiments hostiles à leur égard. L'étude, menée auprès d'un échantillon de 505 Français de confession juive, montre que 34% des juifs se "sentent menacés en raison de leur appartenance religieuse", une impression qui se produit "souvent" pour 10% d'entre eux. En comparaison, seuls 8% des individus du "grand public" (testé grâce à un échantillon de 1.027 personnes) se sentent menacés à cause de leur religion.

Les juifs de France portent également un regard sombre sur l'évolution de leur condition en matière de sécurité : pour 44% d'entre eux, elle est pire que l'an dernier, et n'a pas changé pour 42%. 67% des juifs estiment qu'il y a "beaucoup d'antisémitisme en France", 77% jugeant qu'il a "augmenté ces dernières années". Dans le reste de la population, ce sentiment est moins partagé mais pas rejeté : 47% pensent qu'il y a beaucoup d'antisémitisme, et 53% que son niveau a augmenté.

Lire aussiDanny Trom, sociologue : "L'hostilité antijuive dispose d'une base populaire solide"

L'antisémitisme se manifeste de diverses manières : la plus fréquente, les "moqueries désobligeantes ou propos vexants

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles