Antisémitisme : Dupond-Moretti interpelle l'extrême gauche, la Nupes quitte l'hémicycle

Interrogé mardi sur l'antisémitisme, le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti a pointé du doigt "l'extrême gauche" et une récente proposition de résolution polémique sur Israël, provoquant des réactions outrées des députés de la coalition Nupes et leur départ de l'hémicycle. Le ministre réagissait à une question du député apparenté LR Meyer Habib sur les auteurs de l'attentat de la Rue des Rosiers de 1982 .

Une résolution de la Nupes qualifiée "d'immonde" par le LR Meyer Habib

Ce député proche de l'ancien Premier ministre israëlien Benyamin Netanyahou s'est emporté à la fin de sa question contre le "nouvel antisémitisme" des "islamogauchistes", "notamment à la gauche de cet hémicycle". Meyer Habib a fustigé une "résolution immonde de 37 députés Nupes", illustrant selon lui une "haine des juifs et d'Israël".

>> LIRE AUSSIL'Assemblée nationale a adopté le projet de loi «d'urgence» pour le pouvoir d'achat

 

Initiée par le communiste Jean-Paul Lecoq, cette proposition de résolution signée par une quarantaine d'élus de gauche condamnait le "régime d'apartheid" d'Israël contre les Palestiniens, "un régime institutionnalisé d'oppression et de domination systématique par un seul groupe racial". Le texte avait fait polémique à gauche et provoqué une série de condamnations d'associations.

La réponse d'Éric Dupont-Moretti

Dans sa réponse, avant de s'en prendre vertement à "l'extrême droite", Éric Dupond-Moretti a adressé un "petit mot à l'extrême gauche" : il a listé "Corbyn, l'a...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles