Antimatière et antigravité : des résultats inédits au Cern

·2 min de lecture

Le Cern est expert depuis des décennies dans la production et surtout le stockage pendant de longues durées d’antiprotons. Cela lui permet de faire de nombreuses expériences pour tenter de percer certaines des énigmes liées à la découverte de l’antimatière, comme le montre la vidéo ci-dessus qui mentionne par exemple Alpha et Aegis. Elle montre et explique également que les antiprotons sont produits à partir de noyaux d'hydrogène accélérés par le Synchrotron à protons et envoyés sur une cible fixe où les collisions avec d'autres noyaux vont créer de nouvelles particules. Le modèle standard de la physique des hautes énergies nous dit qu’autant de matière que d’antimatière devait avoir été produite pendant le Big Bang alors que les particules les composant – les fermions et les leptons – étaient plongées dans un bain de photons et d’autres particules médiatrices de forces, y compris les fameux bosons de Brout-Englert-Higgs.

Ce mélange était à très hautes températures de sorte que chacune de ces particules participait à des réactions de création et d’annihilation des autres. Mais lorsque l’expansion de l’espace a fait baisser la température, les annihilations ont pris le dessus sur les créations et toujours selon le modèle standard, les particules de matière et d’antimatière auraient dû disparaître en se combinant, ne laissant plus que des photons. Ce n’est évidemment pas le cas.

Il doit donc exister des différences entre les réactions possibles avec des particules de matière et celles avec des particules d’antimatière, différence que les physiciens et notamment ceux du Cern traquent avec des antiparticules et même des anti-atomes d’hydrogène. Futura a consacré de nombreux articles aux expériences menées par le Cern à ce sujet, comme le montrent les précédents articles ci-dessous qui parlaient déjà de Base (Baryon Antibaryon Symmetry Experiment).

On ne va pas reprendre les explications données dans ces précédents articles, mais on peut rappeler qu’avec Base il s’agit...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles