Antilles : face à l'affluence touristique, la crainte d'une reprise de l'épidémie

La plage et le soleil sans masques. Une aubaine pour de nombreux touristes venus en Martinique ou en Guadeloupe, mais une inquiétude pour les autorités, qui craignent la propagation du coronavirus. Sur une plage de Guadeloupe, les gendarmes viennent rappeler les consignes de sécurité : pas de pique-nique, ni de rassemblement de plus de six personnes. Pour les plus récalcitrants, des sanctions peuvent s'appliquer. Un centre de dépistage à destination des touristes "Grosso modo, les gens respectent les consignes, mais pour les récalcitrants qui ne le souhaiteraient pas, il leur en coûte au minimum 135 euros, des poursuites pénales, ou des sanctions administratives s'agissant des établissements recevant du public", énumère Dominique Sorain, Haut-Commissaire de la République. Une autre forme de prévention à destination des touristes : un centre de dépistage installé à proximité de la plage. La Martinique et La Guadeloupe, qui ont un taux de contamination bien en-dessous du seuil de vigilance, craignent une reprise de l'épidémie suite à l'affluence touristique.