Antilles : d’ici à 2040, des îles pourraient devenir « inhabitables »

Les Antilles sont particulièrement en proie au risque climatique (illustration).

Virginie Duval, qui a participé à la rédaction du rapport du Giec, insiste sur la nécessité d’agir rapidement pour adapter la zone au changement climatique.

« Les Antilles font partie des îles les plus menacées. » Virginie Duval, professeure de géographie à l'université de La Rochelle, qui a participé à la rédaction du rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), dirige aux Antilles une étude de terrain avec son équipe. Et ses craintes sont importantes : la submersion marine menace et, d'ici à 2040, certaines zones de Guadeloupe et de Martinique pourraient devenir inhabitables. Avec son équipe, elle s'attache à « des projets de solutions à l'érosion fondées sur la nature » pour déjouer les impacts du dérèglement climatique.

« Les impacts seront multiples, alerte-t-elle. D'abord, les cyclones seront plus intenses. Les îles connaîtront des pics de destructions, comme en 2017 à Saint-Martin. L'érosion côtière questionnera l'usage des littoraux, qui abritent des zones d'habitation, des activités touristiques et les infrastructures, comme les enrochements. » La scientifique confirme que, pour ce qui est de la submersion marine, les Antilles font partie des îles les plus menacées. « Avec l'élévation du niveau de la mer, que désormais on ne peut plus arrêter, et comme pour le phénomène d'érosion, on connaîtra des épisodes de submersion comme ceux de fin avril en Guadeloupe, en cas de pluie et de marée haute combinées », estime-t-elle.

Manque d'eau et de ressources alimentaires

Virginie Duval insiste donc sur la nécessité de « mettre en place maintenant des plans d'adaptation au chang [...] Lire la suite

VIDÉO - L’impact des déchets plastiques et de la pollution de l’eau sur notre santé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles