Un anticorps hautement neutralisant capable de s'attaquer à tous les variants du SARS-CoV-2

·2 min de lecture

On dénombre actuellement quatre variants d'inquiétude (VOC) et quatre variants d'intérêt (VOI) du SARS-CoV-2. Ces variants ont en commun une transmission accrue et une résistance partielle aux vaccins et à certains traitements à base d'anticorps. Alors que la pandémie ne ralentit pas, d'autres émergeront dans le futur.

Pour faire face à ce problème, la Haute Autorité de santé préconise l'injection d'une troisième dose vaccinale pour les 65 ans et plus, et celles et ceux qui ont un risque important de déclarer une forme grave de la Covid-19. La troisième dose devra être espacée d'au moins six mois de la deuxième. Mais ce n'est pas la seule stratégie en cours d'investigation.

Deux publications, parues à quelques jours d'écart dans Immunity, présentent chacune un anticorps hautement neutralisant efficace contre les variants du SARS-CoV-2.

Le site de fixation de SARS2-38 sur le RBD. Les lignes bleu céladon indiquent la chaîne légère de l'anticorps et les lignes bleu foncé, la chaîne lourde. Les pointillés verts montrent le site d'interaction avec le récepteur ACE2. © Laura A. VanBlargan et al. Immunity
Le site de fixation de SARS2-38 sur le RBD. Les lignes bleu céladon indiquent la chaîne légère de l'anticorps et les lignes bleu foncé, la chaîne lourde. Les pointillés verts montrent le site d'interaction avec le récepteur ACE2. © Laura A. VanBlargan et al. Immunity

Cibler une région conservée de la protéine S

Le premier anticorps monoclonal, appelé SARS2-38, a été isolé par une équipe de la Washington School of Medicine. Il est le seul, parmi les 43 isolés du sérum de souris immunisées avec le receptor binding domain (RBD) du coronavirus, à conserver son activité neutralisante pour tous les variants. En effet, SARS2-38 se fixe avec une grande affinité sur une partie du RBD, la région de la protéine S en contact physique avec le récepteur ACE2, qui varie très peu entre les variants. Ainsi, même si de nombreux variants possèdent une ou plusieurs mutations dans le RBD, l'efficacité de SARS2-38 n'en est pas affectée.

Les scientifiques ont démontré que SARS2-38 peut neutraliser tous les variants testés in vitro, à savoir les variants majeurs Alpha, Bêta, Delta et Gamma et d'autres variants mineurs comme les variants Iota et Kappa. Des...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles