Les anti-pass vaccinal, de nouveau dans la rue ce samedi, galvanisés après les propos de Macron?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Plusieurs milliers de personnes ont pris le chemin de la place Vauban à Paris, sous la houlette de Florian Philippot, opposant de longue date à la mesure.

Il était aux alentours de 15 heures ce samedi, lorsque le principal cortège anti-pass vaccinal parisien s'est élancé de la place du Palais-Royal. Haranguée par le leader des Patriotes et fervent opposant à ce projet de loi Florian Philippot, plusieurs milliers de personnes ont pris la direction de la place Vauban, à proximité du ministère des Solidarités et de la Santé. Là, plusieurs personnalités politiques devraient prendre la parole sur une estrade installée pour l'occasion.

Une heure après le départ du cortège, plusieurs manifestants arrivaient dans le calme sur cette place du VIIe arrondissement de la capitale. Si la majorité des personnes présentes le sont pour montrer leur désaccord quant au pass vaccinal, plusieurs se disent également contre le vaccin. De manière générale, les participants sont en colère contre ce qu'ils appellent un "pass de la honte", qui va contre leurs libertés fondamentales. Ils sont également remontés contre la sortie d'Emmanuel Macron, qui cette semaine avait assuré vouloir "emmerder les non-vaccinés." 

Plusieurs autres cortèges ont été recensés dans différentes villes du pays dont Marseille, Montpellier ou encore Caen. En revanche, la préfecture de la Manche a annoncé avoir interdit une manifestation au Mont-Saint-Michel. Pour motiver sa décision, la préfecture explique n'avoir reçu aucune déclaration en préfecture.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - “C’est à gerber” : Valérie Damidot choquée par un débat sur les antivax et la réanimation, elle s’attaque à Estelle Denis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles