Des anti-pass sanitaire "déguisés" en déportés choquent l'Italie

·2 min de lecture

A Novare, dans le nord de l'Italie, des opposants au pass sanitaire ont manifesté samedi "déguisés" en déportés. 

La manifestation samedi à Novare, dans le nord de l'Italie, d'opposants au pass sanitaire "déguisés" en déportés a provoqué une onde choc en Italie, aussi bien dans le monde politique que dans la communauté juive. "Avant-hier à Novare, on a vu des pyjamas à rayures symbole de la déportation dans les camps d'extermination nazis. Ce sont des images que je n'aurais jamais pensé voir", a dénoncé la présidente de l'Union des communautés juives italiennes (Ucei), Noemi Di Segni, dans une tribune publiée lundi par le quotidien La Stampa. Ce sont "des images empreintes de stupidité et d'ignorance absolue et en même temps dangereuses", a-t-elle estimé, jugeant "inacceptable de les considérer comme une manifestation de la liberté d"expression". Il s'agit d'un "outrage intolérable".

Depuis le 15 octobre, l'obligation de présenter le pass sanitaire a été étendue à tous les lieux de travail, une mesure qui a entraîné des manifestations dans plusieurs villes de la péninsule. Les médias italiens se sont largement fait l'écho de celle de Novare, une ville de 100.000 habitants entre Milan et Turin. En tête de cortège, outre des banderoles comme "Stop à la dictature" ou encore "Ne cède pas aux chantages, résiste!", des manifestants avaient revêtu des vêtements de prisonniers des camps nazis pour comparer les restrictions anti-Covid à la dictature nazie.

Certains manifestants s'étaient apposés un numéro

Outre les rayures noires et blanches de leurs vêtements, certains manifestants s'étaient apposés un numéro, en allusion au matricule que les prisonniers de camps comme Auschwitz devaient porter en signe de reconnaissance. Le ministre italien de la Santé Roberto Speranza s'est dit "choqué par ces personnes qui se réfèrent aux camps de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles