Moselle : des fruits invendus sont recyclés en confiture et revendus en économie circulaire

En Moselle, Florence Duchaux récupère les fruits invendus chez les commerçants pour les transformer en confitures et les revendre chez ces mêmes commerçants, en économie circulaire, et par souci de diminuer le gaspillage alimentaire. Ces fruits indésirables, trop murs, abîmés, ou pas très esthétiques, sont nombreux. Chaque mois, environ 1 000 euros de fruits ne seront pas vendus dans un magasin de Semécourt. Si certains peuvent être donnés à des associations, d’autres, trop mûrs, finissaient à la poubelle, jusqu’à l’arrivée de cette ancienne vendeuse en prêt-à-porter. 300 pots par semaine Ce jour-là, Florence Duchaux récupère quasiment 30 kilos de fruits : fraises, pommes, oranges… “Dans mon esprit, je suis déjà en train de créer des recettes, que je vais associer avec ce que j’ai récupéré dans les autres magasins”, explique la “fée maraîchère”. De retour chez elle, les fruits sont vite triés, pour en garder le plus possible. C’est sa grand-mère qui lui a donné l’idée de recycler les fruits les moins beaux. Ses confitures artisanales sont ensuite proposées à prix bas. Deux mois après le début de cette initiative, elle produit 300 pots par semaine, et pourrait bientôt proposer aussi des jus de fruits ou de la soupe.