Anti-âge. Des souris à la vue restaurée ouvrent de nouvelles voies sur le vieillissement

Science (Washington)
·1 min de lecture

En réussissant à faire en sorte que des souris retrouvent la vue, des chercheurs offrent des pistes pour imaginer une “inversion” du vieillissement.

“Les cellules vieillissantes et endommagées se souviennent-elles de leur jeunesse ?” Si Science pose la question, c’est parce qu’une étude parue le 2 décembre dans Nature le suggère. Une équipe de scientifiques issus de plusieurs universités américaines est parvenue à reprogrammer des neurones dans les yeux de souris de sorte qu’elles ont pu recouvrer la vue – qui avait notamment été abîmée pour les besoins de l’expérience.

Cette “reprogrammation” a permis de rendre ces neurones plus résistants aux dommages d’une part, et, d’autre part, de les rendre capables de repousser après une blessure, comme le font les cellules de souris plus jeunes. L’étude décrit les trois différents types d’expériences menés. “Dans ces trois cycles, les cellules semblent avoir réagi aux facteurs de reprogrammation : elles ont ajusté l’expression de leurs gènes de façon à retrouver un état juvénile”, décrypte le biologiste moléculaire David Sinclair de la Harvard Medical School, qui a piloté l’étude.

À lire aussi: Santé. Sanglante fontaine de Jouvence

Ces travaux laissent penser que les caractéristiques du vieillissement résident dans “l’épigénome”, ces “couches” d’informations complémentaires aux gènes qui définissent comment ces derniers vont être utilisés ou non. “Les facteurs épigénétiques influencent notre métabolisme, notre

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :