Antarctique : « quelque chose de dramatique est en cours » avertissent les auteurs d'une étude sur 150 ans de données

·2 min de lecture

L’Antarctique reste un continent difficile à étudier. Jusqu’alors, les scientifiques manquaient, par exemple, d’une image détaillant l’étendue de la glace de mer dans la région sur l’ensemble du XXe siècle. Mais des chercheurs de l’université de l’Ohio (États-Unis) viennent de publier des données qui permettent enfin d’en savoir plus sur l’évolution de la banquise antarctique. De quoi confirmer que le phénomène d’augmentation de son étendue observé par satellite depuis le début des années 1980 est unique.

Surchauffe de l'Antarctique et de l'Arctique en décembre

Les chercheurs ont fait un gros travail de reconstitution. À partir, d’une part, de données enregistrées au fil du temps par un petit nombre de stations météorologiques, de rapports d’observations humaines et d’échantillons de carottes de glace et de sédiments océaniques. Et d’autre part, de données météorologiques historiques dans des endroits plus éloignés de l’Antarctique. Car il existe un lien étroit entre l’étendue de glace de mer et la variabilité climatique régionale ou à plus grande échelle. Résultat : des informations disponibles non plus sur une région spécifique de l’Antarctique ou à un moment particulier de l’année, mais bien sur l’ensemble du continent et au cours des quatre saisons.

Le travail de précision des chercheurs de l’université de l’Ohio fait apparaître, du côté de l'Antarctique, depuis 1979, une tendance à une lente augmentation globale de la surface de glace de mer, alors même que celle-ci était plutôt sur le recul depuis le début du XXe siècle. Puis une anomalie en 2016 et 2017 avec une étendue de glace de mer qui diminue soudainement. Pour finalement rebondir à la mi-2020 et se retrouver encore à nouveau inférieure à la moyenne en ce début 2022.

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles