Anny Duperey : à 72 ans, le sex-symbol d'"Un éléphant ça trompe énormément" est célibataire

Un classique du film de potes à la française idéal à savourer en période confinement, dialogué par Jean-Loup Dabadie et interprété par les cadors Jean Rochefort, Claude Brasseur, Guy Bedos et Victor Lanoux. Aux côtés de ces mâles acteurs au firmament de leur talent au mitan des années soixante-dix, on trouve dans Un éléphant ça trompe énormément diffusé ce jeudi 26 mars à 13h40 sur France 2 Marthe Villalonga, la femme du réalisateur Yves Robert Danièle Delorme et… Anny Duperey. Celle qui incarne une belle inconnue aux jambes interminables qui fait tourner la tête de Jean Rochefort en laissant sa robe rouge se soulever, comme Marilyn Monroe dans 7 ans de réflexions, au dessus d’une bouche d’aération dans un parking.

L’idée est venu au réalisateur après avoir vu quelques années plus tôt danser la même Anny Duperey après une scène de noyade sur le tournage de Les Malheurs d’Alfred, avec Pierre Richard. « J’étais transie, a raconté bien plus tard Anny Duperey. J’avais dit : “Pardonnez-moi, les gars” et je m’étais mise à danser toute seule comme une folle pour me réchauffer ! J’aime à penser que cette danse y était pour quelque chose. »

C’est d’ailleurs lorsque Anny Duperey jouait les mêmes Malheurs d’Alfred sur les planches qu’Yves Robert et le scénariste Jean-Loup Dabadie est venu lui proposer un rôle dans Un éléphant… Souvenirs : « Il n’y avait pas de casting à l'époque, se souvient Anny Duperey, les réalisateurs venaient voir les acteurs au théâtre. Ils ont déboulé tous les deux

Retrouvez cet article sur GALA

Christophe Beaugrand "n'a pas besoin de TPMP pour faire son travail" : la réponse cinglante de Cyril Hanouna
EXCLU - Sophie Davant, confinée, se regarde à la télévision et se juge sévèrement
"Une énorme responsabilité pèse sur eux" : Kate Middleton et William trop peu aidés par Meghan et Harry
Emmanuel Macron comparé à Tigrou, le tigre inoffensif de Disney
Vanessa Paradis confinée avec Samuel Benchetrit : leur vidéo très personelle aux soignants