Annulation de la taxe carbone : "Un premier pas" est fait, mais "ça ne suffit pas", affirme un sénateur LR

franceinfo
Le sénateur LR de la Manche estime que le gouvernement doit faire plus d'efforts notamment "sur les salaires et l'impôt", mais il appelle les "gilets jaunes" à se tenir à l'écart des groupes violents. 

"Un premier pas" est fait, mais "ça ne suffit pas", a indiqué jeudi 6 décembre sur franceinfo Philippe Bas, sénateur LR de la Manche et président de la Commission des Lois du Sénat, au lendemain de l'annulation de la taxe carbone, principale revendication des "gilets jaunes", par le gouvernement. Il a aussi invité "tous les pères de famille, toutes les mères de famille qui participent au mouvement à se tenir très à l'écart de tout ce qui peut ressembler à ces groupes violents, ces essaims de frelons qu'on a vu en opération de commando se répandre dans les rues de Paris et dans d'autres villes de France".

franceinfo : Êtes-vous d'accord avec François Ruffin, député La France insoumise, qui fait porter à Emmanuel Macron la responsabilité des débordements liés au mouvement des "gilets jaunes" ?

Philippe Bas : Il est certain que le président de la République n'aurait jamais dû se mettre dans la situation de devoir affronter une telle crise. Mais malheureusement, on y est. Et l'heure n'est pas au procès aux responsabilités, mais à la recherche sincère de solutions et cela, naturellement, dans le respect des institutions démocratiques, de notre pays et du suffrage universel. L'heure n'est pas à la surenchère, mais à la prudence et à la recherche de ces (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi