Annulation du contrat du siècle pour nos sous-marins : l’Australie va passer à la caisse

·1 min de lecture

La rupture du contrat par l'Australie pour la construction de 12 sous-marins se traduit par un préjudice d'image et un manque à gagner pour Naval Group, qui compte discuter avec Canberra "dans un esprit constructif" pour obtenir réparation. Le coup est rude pour la France et l'industriel naval, un groupe public, qui voient s'échapper le plus important contrat d'armement jamais passé avec un pays étranger : la construction de submersibles à propulsion conventionnelle (diesel-électrique). Le budget était évalué par l'Australie à 50 milliards de dollars australiens (31 milliards d'euros) lors de son lancement en 2016 et été réévalué à 89 milliards de dollars (56 milliards d'euros) en tenant compte de l'inflation sur la durée du programme.

Le principe de compensations financières est prévu selon différents cas de figure, y compris la rupture unilatérale de contrat, explique-t-on chez Naval Group. Ceux-ci sont détaillés dans l'accord de partenariat stratégique (SPA) signé en 2019, sorte de "constitution de 1.500 pages de règles applicables au programme" qui devait emmener les deux partenaires jusqu'en 2056.

>> A lire aussi - Sous-marins australiens : l'Union européenne s'en prend aux Etats-Unis

Pas question pour autant d'aller devant les tribunaux, en tout cas à ce stade. "On va entrer en négociations avec les autorités australiennes dans un esprit constructif", affirme à l'AFP un porte-parole de Naval Group. Ce n'est pas tant un préjudice économique qu'un "manque à gagner potentiel" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : bilan plus lourd que la grippe espagnole de 1918 aux Etats-Unis !
Déficit public, dette… la France bon ou mauvais élève de la zone euro ?
Les départements où le pass sanitaire pourrait être allégé, 5 placements alternatifs au Livret A... Le flash éco du jour
Train : la ligne de fret Rungis-Perpignan va rouvrir
Etats-Unis : comment des chèvres permettent à Trump de payer moins d'impôts

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles