Annulation des épreuves de spécialité du bac 2021 : "C'est une décision qui enlève un poids", salue Sophie Vénétitay du SNES-FSU

franceinfo
·1 min de lecture

Les épreuves de spécialité du bac, prévues en mars, "ne seront pas évaluées au travers d'épreuves au mois de mars mais sur la base des moyennes des trois trimestres de Terminale de ces enseignement", a annoncé jeudi dans un courrier aux enseignants le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer. "C'est une décision qui enlève un poids", salue vendredi 22 janvier sur franceinfo Sophie Vénétitay, secrétaire générale adjointe du SNES-FSU, le syndicat national des enseignants de second degré.

franceinfo : Quelle est votre réaction à la décision du ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer ?

Sophie Vénétitay : C'est vrai que c'est une décision qui enlève un poids. Ça, c'est indéniable. Ça fait des semaines qu'on a alerté sur le stress, l'angoisse des élèves, des professeurs, qui montait à mesure qu'on arrivait près du 15 et du 16 mars, qui étaient les dates retenues. Il y avait de rupture d'égalité du fait des fonctionnements très différents entre les lycées. Et puis, ça arrivait bien trop vite dans le contexte d'une année qui est complètement chamboulée par le Covid-19. Mais c'est vrai que quelque part, on se dit aussi qu'un problème en chasse un autre, parce que ces épreuves-là sont remplacées par le contrôle continu. Or, on sait que le contrôle continu, c'est aussi (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi