Annonces de Jean Castex : le président de la Somme attend des "moyens complémentaires" pour les 20 départements en surveillance renforcée

franceinfo
·1 min de lecture

"J'attends du Premier ministre et du gouvernement que dans les vingt départements où nous sommes en situation difficile, des moyens complémentaires soient mobilisés", a réclamé jeudi 25 février sur franceinfo Stéphane Haussoulier, président du département de la Somme et premier adjoint au Maire de Saint-Valéry-sur-Somme. Son département fait partie des 20 départements "sous surveillance" selon Jean Castex. Le Premier ministre souhaite un échange entre l'Etat et les élus locaux de ces départements d'ici à la fin de semaine prochaine, pour décider ou non de reconfinements à la carte, notamment.

franceinfo : Comment avez-vous accueilli ces annonces ?

On savait que la situation sanitaire du département était compliquée depuis quelques semaines, que dans l'ouest du département, on a des taux d'incidence extrêmement élevés depuis plus de trois semaines. On se doutait que quelque chose pouvait se préparer. Dans les annonces du Premier ministre, il a surtout été dit que nous n'étions pas encore confinés, que nous étions sous surveillance. On peut aussi se dire que chacun peut prendre ses responsabilités. Je me dis qu'on a encore une semaine pour discuter, se réveiller, être un peu plus responsables les uns les autres. La préfète a pris des décisions sur l'ouest du département pour imposer le masque partout, mais encore faut-il qu'il soit porté, convenablement. J'en appelle aussi aux forces de l'ordre, aux polices municipales, lorsqu'elles sont en responsabilité, pour verbaliser (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi