Annonces d'Emmanuel Macron : les habitants de Chartres réagissent aux nouvelles mesures

Fermer les magasins, reconfiner à nouveau. À Chartres (Eure-et-Loir), les habitants sont résignés : selon eux, les mesures annoncées par Emmanuel Macron mercredi 28 octobre à 20 heures sont nécessaires. "S'il faut, il faut ; la santé d'abord", commente une passante. Antoine, 17 ans, lui s'inquiète de ne plus pouvoir aller au lycée. "Je comprends mieux en direct avec le professeur qu'à distance", admet-il."On va réagir comme on l'a fait la première fois" Pour certains commerçants, la nouvelle ne passe pas : une fleuriste du centre-ville n'accepte pas la fermeture. "J'ai beaucoup de mal, répond-elle lorsqu'on lui demande si elle comprend la décision de l'exécutif. Je ne vois pas pourquoi on mettrait l'économie en péril pour un problème médical, donc pour moi la solution est ailleurs que de fermer les petits commerces comme nous". D'autres, comme un restaurateur de la commune, avaient tout prévu, avant même le discours du président de la République. "On va réagir comme on l'a fait la première fois : on a très rapidement mis en place un service de livraison, de commandes à emporter", explique-t-il.