Annonces d'Agnès Buzyn : le collectif Inter-Urgences réclame "des preuves en termes d'emplois, de lits et de rémunération"

franceinfo

"Je veux des preuves en termes d'emplois, en termes de lits et en termes de rémunération pour l'ensemble du personnel des urgences et au-delà pour l'ensemble des personnels hospitaliers qui ont besoin d'une vraie reconnaissance", déclare lundi 9 septembre sur franceinfo Christophe Le Tallec, vice-président du collectif Inter-Urgences.

L'aide-soignant de nuit aux Urgences de l'hôpital de Nantes attend beaucoup des annonces de la ministre de la Santé et des Solidarité, Agnès Buzyn, lundi après-midi. "L'ensemble des personnels hospitaliers ont besoin d'une vraie reconnaissance", indique-t-il, alors que 249 services d'urgences sont toujours en grève sur l'ensemble du territoire. Le collectif Inter-Urgences décidera mardi, lors d'une réunion, de la suite du mouvement : "On verra à ce moment-là, suivant les décisions que Mme Buzyn va annoncer."

Aller "jusqu'au bout des revendications"

"La mesure essentielle c'est l'embauche de personnels à la hauteur des besoins dans nos services des urgences. Ensuite, c'est la réouverture de lits pour placer les patients. Enfin, c'est une revalorisation de nos salaires qui sont bien en-deçà des salaires des autres pays européens, ce qui représente un manque d'attractivité pour recruter du personnel dans nos établissements et dans nos centres de formation", énumère Christophe Le Tallec. Selon lui, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi