Annonces d'Edouard Philippe : "Le moratoire était le minimum, mais il faut faire beaucoup plus"

franceinfo
Pour l'économiste Philippe Aghion, il faut un "Grenelle de la fiscalité, du pouvoir d'achat et de l'environnement".

"Le moratoire était le minimum [...] mais je pense qu'il faut faire beaucoup plus", a estimé sur franceinfo Philippe Aghion, économiste et professeur au Collège de France, ancien conseiller d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. Selon Philippe Aghion, il faut un véritable "Grenelle de la fiscalité, du pouvoir d'achat et de l'environnement".

franceinfo : que pensez vous des mesures annoncées par Edouard Philippe ?

Philippe Aghion : Je pense que le moratoire était le minimum. Donc je suis content qu'il en soit venu à cette position. Mais je pense qu'il faut faire beaucoup plus. Il faut annoncer un véritable Grenelle de la fiscalité, du pouvoir d'achat et de l'environnement, le préparer, et l'ouvrir en disant : "Nous sommes prêts. Nous arrivons avec la possibilité de vraiment discuter de vos problèmes."

Vous appelez à un vrai virage social ?

Il y a un certain nombre de réformes structurelles qui sont mises en œuvre ou qui doivent être menée : la réforme du marché du travail, la réforme de la formation professionnelle, l'éducation. Maintenant il va y avoir la réforme des retraites, la réforme de l'Etat, la réforme de l'assurance-chômage... Ce sont des grandes réformes qui vont nous mettre sur le chemin de la croissance à long terme. Mais il y a des coûts de transition sociale. Il faut montrer que l'on a les moyens de les payer. L'argent on (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi