Comment annoncer à votre supérieur que vous devez consulter pendant vos heures de travail

Monica Torres
Vous n’êtes pas obligé de révéler les raisons qui vous poussent à suivre une thérapie.

TRAVAIL - Lorsque le moment arriva d’annoncer à mon ancien chef que j’assisterai à une séance de thérapie hebdomadaire, j’ai du reformuler mon message à plusieurs reprises. Je travaillais dans un environnement très formel où personne ne parlait de sentiments, mais où tout le monde s’observait. Je ne voulais pas que mes longues pauses déjeuner du mardi fassent sourciller les autres.

En fin de compte, après avoir effacé et réécrit mes phrases, je décidai d’envoyer un message sur Slack (chat de l’entreprise) en précisant que j’avais un “rendez-vous médical régulier”. J’insistai sur le fait que je veillerai à me rendre plus disponible les matins de mes rendez-vous. Mon supérieur répondit simplement “OK” et je retournai rapidement à des choses plus concrètes comme mes objectifs et mes échéances. Cette discussion n’a eu aucune suite. Nous n’avons jamais discuté de vive voix ni en détail de ma thérapie, et cela n’a, en définitive, pas posé de soucis.

Pour les Millenials, il devient de plus en plus fréquent de parler ouvertement de sa thérapie sur son lieu de travail. La nouvelle génération de salariés grandit avec des chanteurs comme Ariana Grande et Demi Lovato ou des athlètes comme Kevin Love, qui assument publiquement suivre une thérapie pour maintenir leur santé mentale.

“Certains patients peuvent me dire : ‘Mon supérieur et moi-même sommes absents le jeudi matin. Nous suivons tous les deux une thérapie’. En général, c’est une bonne chose”, déclare Elizabeth Cohen, psychologue clinicienne à Manhattan. “Je pense que la santé mentale ne devrait faire l’objet d’aucune stigmatisation.”

Mais au travail, il existe encore souvent des préjugés liés à la thérapie. En parler à vos amis peut être beaucoup plus facile que d’en parler avec le responsable qui décide de vos augmentations et promotions. De plus, la vulnérabilité que vous affichez lorsque vous évoquez votre thérapie peut être utilisée contre vous.
Pour évoquer vos séances avec votre employeur, il faut pouvoir anticiper...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post