Anniversaire du massacre de Tiananmen: toujours pas de commémoration à Hong Kong

Pour la deuxième année de suite, l'exécutif de Hong Kong boucle le parc Victoria pour l'anniversaire de Tiananmen. Pas question de laisser la place à la veillée en mémoire du mouvement étudiant chinois, qui avait toujours lieu dans cette enceinte avant le tour de vis et l'adoption de la loi sur la sécurité nationale. Ce samedi 4 juin, les autorités hongkongaises verrouillent encore un peu plus les libertés publiques.

C'est un parc immense : 19 hectares de verdure, six terrains de football, une piste de course à pied, des terrains de basket et une passerelle qui relie la pelouse à la célèbre bibliothèque centrale de Hong Kong.

Chaque année, à partir de 1990, le mouvement pro-démocratie y a commémoré la mort des étudiants de Tiananmen, en 1989. Ce qui avait le don de rendre malades les caciques du Parti communiste chinois à Pékin.

Mais depuis la vague de répression qui s'est abattue sur la région administrative spéciale de Hong Kong, c'est devenu une ligne rouge.

L'association qui organisait ces veillées a dû s'auto-dissoudre sous la pression de la loi sur la sécurité nationale. Et à partir de 2020, sous prétexte de lutte contre le Covid-19, l'évènement n'a plus été autorisé.

Cette année, le gouvernement hongkongais ne cherche même plus d'excuses : les services communaux expliquent qu'en raison des appels à manifester qui se multiplient sur les réseaux sociaux, le parc Victoria sera fermé jusqu'à dimanche soir. Tout rassemblement sera considéré comme suspect.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles