Annie Cordy : qui est sa nièce Michèle qui défend sa mémoire ?

·1 min de lecture

Annie Cordy ne reviendra jamais. Six mois après son décès, sa nièce Michèle Lebon commence seulement à le réaliser. Elle est pourtant celle qui a alerté les pompiers quand la chanteuse, danseuse et meneuse de revue belge a fait un malaise cardiaque, qui lui a été fatal, en septembre dernier. Depuis, celle que l’artiste surnommait “Mimi” s’efforce de vivre sans elle dans la maison à Vallauris, dans les Alpes-Maritimes, qu’elles ont partagée pendant plus de vingt ans. C’est à cet endroit que la star a rendu son dernier souffle. Mais son ex-assistante et manageuse refuse de plier bagages. “Chaque pièce me rappelle quelque chose, c’est évident. Mais en même temps, c’est chaleureux, car j’ai l’impression de sentir sa présence”, a-t-elle confié à nos confrères de Ciné-Télé-Revue, en décembre dernier. Michèle Lebon trouve en effet “agréable de rester dans ce lieu rempli de souvenirs". Toutefois, sa nièce reconnaît vivre, de temps à autres, des moments de blues.

Aux yeux de Michèle Lebon, Annie Cordy n’était pas simplement sa tante. Elle représentait bien plus que ça ! “Je l’appelais ma petite mère”, a-t-elle expliqué, toujours auprès du magazine. Avant de préciser : “Elle était la petite sœur de ma maman, décédée en 2010. Annie était ma marraine également, une responsabilité qu’elle a prise très au sérieux depuis ma naissance.” Les deux femmes ont donc développé, au fil des années, une complicité hors-du-commun. D’ailleurs, la chanteuse et la fille de Jeanne, sa sœur aînée, ne restaient (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jennifer Lopez : Alex Rodriguez part à sa reconquête, après les rumeurs de rupture
Corinne Masiero répond à Roselyne Bachelot : "Elle s'est barrée"
Pourquoi Cristiana Reali est restée si discrète sur sa vie sentimentale après Francis Huster
EXCLU GALA - Patrick Dupond et sa compagne "étaient inséparables" : les confidences d'Héloïse Martin
Qui est Aurélien Wiik, vedette du "Canal des secrets" sur France 3 ?