Annecy 2019 : "Playmobil, le film", un blockbuster bien huilé mais un peu trop sage pour l'ouverture du festival

Ariane Combes-Savary

Présenté en ouverture du festival d'animation d'Annecy, Playmobil, le film raconte l'histoire d'un frère et d'une soeur, Charlie et Marla, projetés dans un univers féérique, un monde enfantin inspiré des célèbres figurines nées en 1974. D'abord filmés en prise de vue réelle, les deux orphelins se transforment en personnages de plastique et basculent dans un monde d'animation 3D.

Une intrigue à destination des plus jeunes

Et les voilà partis pour une succession d'aventures à un rythme effréné. Au cours de leur périple, les deux héros croisent un vendeur de food truck fauché, un agent secret charmeur et une bonne fée. L'animation est riche et soignée, le récit obéit à une cadence d'enfer mais l'intrigue risque sérieusement d'ennuyer les plus grands. Sans compter les chansons sucrées et un peu mièvres.


J'ai deux enfants, une petite fille de deux ans et demi et un petit garçon de cinq ans et demi. Je les ai beaucoup regardé jouer et je me suis inspiré d'eux.

Lino DiSalvo, réalisateur


Garder la fantaisie de l'enfance

Du Far West, au Colisée de Rome, en passant par un food truck lancé à toute allure sur l'autoroute, on passe d'un univers à l'autre et on traverse les époques comme on changerait de boîte de jeu. Un enchaînement de décors de la gamme Playmobil qui semble imaginé uniquement pour vendre le célèbre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi