Un anneau forgé dans le cosmos photographié par Hubble

·1 min de lecture

On dirait un magnifique anneau en or serti de pierres précieuses posé dans le cosmos, parmi de lointaines galaxies. En son centre, deux sources irradient, ajoutant des lueurs au bijou étincelant.

Cette photo prise par Hubble nous montre en réalité un objet connu sous le nom d’anneau d’Einstein, manifestation spectaculaire d’une lentille gravitationnelle. Là où vous ne pensiez voir qu’un seul corps céleste, les astronomes en ont compté trois : deux galaxies massives — les sources chaleureuses au centre — et… un quasar ! Ce dernier est en fait visible quatre fois, sous l’apparence des quatre points ornant le halo. Mais, et le septième point alors ? Il se cache au centre, plus discret. Il s’agit d’une énième itération du même quasar.

Gros plan sur l'anneau d'Einstein photographié par Hubble. Au centre : deux galaxies dont la masse dévie la lumière provenant du lointain quasar 2M1310-1714, à l'arrière-plan. Celui-ci est visible cinq fois sur cette image : les quatre points sur l'anneau et un cinquième en plein centre. © ESA, Nasa, Hubble, T. Treu
Gros plan sur l'anneau d'Einstein photographié par Hubble. Au centre : deux galaxies dont la masse dévie la lumière provenant du lointain quasar 2M1310-1714, à l'arrière-plan. Celui-ci est visible cinq fois sur cette image : les quatre points sur l'anneau et un cinquième en plein centre. © ESA, Nasa, Hubble, T. Treu

Comment expliquer ce type d’image ? Comme l’avait prédit Albert Einstein il y a un siècle, la lumière qui nous parvient d’un objet lointain peut être déviée par un ou des corps massif(s) situé(s) entre lui et nous, à l’avant-plan. C’est ce qui se produit actuellement dans la direction du cosmos où à regarder le vétéran Hubble (31 ans dans l’espace !). Pile entre le quasar des confins de l’univers et le télescope spatial (en orbite dans la banlieue de la Terre à 400 km d’altitude), un gros duo de galaxies. Et plus un corps est massif, plus il déforme l’espace et le temps avec lui. Ce que nous admirons ici est un authentique chef-d’œuvre de lentille gravitationnelle, où la lumière de deux ensembles d’objets distants (d’une part les deux galaxies massives, liées gravitationnellement, et d’autre part, le quasar) semblent se confondre et se fondre en un bijou rare.

Hubble observe l’image d’une galaxie reproduite 12 fois par un effet de lentille gravitationnelle

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles