Anne Sinclair fait condamner Voici pour atteinte à sa vie privée

Anne Sinclair a fait condamner mardi Voici pour avoir écrit, photos à l'appui, que la journaliste entretenait une relation avec son éditeur Olivier Nora. Le magazine du groupe Prisma va devoir verser aux intéressés respectivement 10.000 et 18.000 euros en guise de dommages et intérêts pour atteintes à l'image et à la vie privée.

Le juge a estimé que ces photos volées avaient été " détournées de leur contexte ", Anne Sinclair et Olivier Nora ayant immédiatement démenti l'information. Le juge a souligné que Voici n'avait pas publié le démenti dans son édition suivante et a exigé qu'il diffuse une publication judiciaire. La patronne du HuffPo , qui avait attaqué Paris Match pour une information similaire , s'est agacée d'un article contenant des éléments " mensongers ", relevant de " supputations incontrôlées ". Elle a dénoncé " l'acharnement médiatique insupportable " dont elle estime être victime.

DSK également dédommagé

Le jour même, le magazine people a été également condamné pour avoir porté atteinte à la vie privée de DSK. Le Tribunal de Grande Instance de Paris a demandé à Voici de verser 5.000 euros de dommages et intérêts à l'ancien directeur du FMI pour avoir publié en septembre des photos non-autorisées avec une femme présentée comme sa nouvelle compagne. La juge a indiqué que les légendes de ces photos prises au téléobjectif étaient " particulièrement désagréables " pour Dominique Strauss-Kahn. VSD et Closer ont déjà été condamnés pour avoir publié des photos analogues.

Retrouvez cet article sur Puremedias

Audiences : Mentalist leader, France 3 devance France 2, D8 en forme
will.i.am refait équipe avec Britney Spears pour Scream & Shout
Audrey Pulvar : Je suis effrayée par tout ce qui se passe autour de moi
Programme TV : La France a un incroyable pouvoir extraordinaire
Redevance : Le Sénat propose une augmentation de 6 euros

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.