Anne Sinclair dévoile les coulisses de son départ fracassant de TF1 : "J'ai une heure pour remplir un carton, et quitter l'immeuble de TF1"

·1 min de lecture

Longtemps, Anne Sinclair a été une star à TF1. Mais ce matin du 5 juin 2001, elle a l'impression d'être traitée comme si elle avait "volé dans la caisse". Et pour cause : elle vient de se faire brutalement licencier. Un épisode que la journaliste et ex-épouse de Dominique Strauss-Kahn évoque dans son livre à paraître le 2 juin prochain, Passé composé, aux éditions Grasset. Le magazine Paris Match en publie quelques extraits dans son édition de ce jeudi 27 mai, en parallèle d'une longue interview de la journaliste consacrée au "cataclysme DSK", dont ce récit de son renvoi.

"Au terme de quelques semaines de tension, je suis convoquée le 5 juin 2001 au matin par Nonce Paolini, le DRH de l'entreprise (il n'en deviendra le président qu'en 2008, NDLR). L'homme porte bien son prénom, il est toujours affable, souriant, rose, et un rien onctueux. Ce matin-là, le prélat est blême, non pas de fureur, mais de gêne", écrit Anne Sinclair. Forcément, les nouvelles sont mauvaises. "Il va exécuter un ordre de son patron, dont il sait qu'il contrevient au droit du travail. L'entrevue dure trois minutes : il me demande de lui remettre mon badge, mon téléphone portable", poursuit-elle. Puis vient le moment des adieux, étranges. Nonce Paolini lui dit "d'une voix blanche que j'ai une heure pour remplir un carton, faire mes adieux à mes équipes et quitter la tour Bouygues, l'immeuble de TF1 à Boulogne."

Un souvenir douloureux pour celle qui se retrouve donc "sur le trottoir, quelques livres et photos (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Nabilla dévoile une statue à son effigie et un détail de son anatomie retient son attention
"On a galéré grave" : les confidences touchantes d'Elodie Gossuin sur son chéri Bertrand et leur famille si particulière
Alexandre Jardin amoureux d’une femme qu’il n’a jamais vue et qui vit à plus de 6 000 kilomètres !
Accusations de viol : Patrick Poivre d'Arvor se défend en dévoilant des messages privés de l'écrivaine Florence Porcel
"J'avais honte !" : Laurent Ruquier revient sur ce "privilège" dans un hôtel qui l'a embarrassé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles