Anne Sila (The Voice All Stars) : pourquoi elle a « énormément » hésité à participer

·1 min de lecture

Pour célébrer les dix années de The Voice, TF1 a mis les petits plats dans les grands en réunissant coachs et anciens candidats le temps d'une édition All Stars. Dès ce samedi 11 septembre, Nikos Aliagas, Florent Pagny, Jenifer, Zazie, Mika et le coach de The Voice Kids, Patrick Fiori reprendront place dans les confortables fauteuils rouges pour une édition spéciale. Face à eux, d'anciens candidats, parmi lesquels Anne Sila. Six ans après sa première participation, la finaliste de la quatrième saison, se lance à nouveau dans la compétition. "Un défi personnel" pour celle qui a par la suite fait des comédies musicales et signé deux albums.

Si l'artiste est "super heureuse, et touchée" de faire partie de l'édition anniversaire, elle admet tout de même avoir hésité avant d'accepter la proposition de TF1, comme elle l'a expliqué dans Closer : "J'ai énormément hésité. Je me disais ça serait top à regarder, mais sans moi dedans. (Rires.) Car ça me faisait beaucoup trop peur. C'est dur de se soumettre au jugement des coachs et des téléspectateurs, de se remettre en danger. Mais je ne regrette pas ma décision. Tenter des choses me fait grandir."

Si la pression de réinvestir la scène de The Voice peut être forte pour les candidats, ces derniers devraient, cette fois, être bien plus décontractés. Comme l'a expliqué le directeur des programmes et du développement chez ITV Studios France, à Télé-Loisirs, pour cette édition, il n'y aura pas de gagnant : "Ce sont des artistes qui ont marqué (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Francis Lalanne : après une grosse embrouille à bord d'un train, une plainte déposée contre lui
Rachida Dati balance les uppercuts : "On est passé de la présidence normale à la présidence cheap"
"Ensuite, il a distribué les pains" : Emmanuel Macron sans ménagement avec ses ministres
Charlene de Monaco incontrôlable : "Elle ne veut pas être Kate Middleton, ni Grace Kelly"
Hommage à Jean-Paul Belmondo : pourquoi la sulfureuse Barbara Gandolfi n'était pas là

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles