Anne Rosencher : "Il y a un enfer de considérer l'autre comme un réservoir à germes"