Anne-Marie Richy : ce septuagénaire qui ne s’était pas contenté de tuer sa femme

Ce mercredi 15 novembre 2023, W9 consacre un numéro d’Enquêtes Criminelles à Anne-Marie Richy. Le 31 août 2017, deux promeneuses découvrent une cage thoracique, un crâne, un pied, un fémur, divers os lors de leur balade à Vernouillet dans les Yvelines. Quelques mois plus tard, un homme va se présenter au commissariat pour signaler la disparition de sa femme Anne-Marie Richy, 68 ans. Mais l’homme va être suspecté par les enquêteurs. Et il va avouer le crime. En 2021, il est jugé aux assises. Le fils de la défunte n’en croira pas ses mots quand il entendra le sort réservé par cet homme à sa mère. « Non seulement il a tué ma mère, mais ce qu’il a fait après… Il n’y a pas de mots », confiait-il. En effet, durant le procès, il a entendu les faits qui étaient reprochés à cet homme : en plus du meurtre, il a découpé, brûlé et jeté le corps d’Anne-Marie Richy, avant de sombrer dans le silence pendant deux ans. En octobre 2019, il avouera son crime en garde à vue mais tentera de justifier son passage à l’acte par une supposée maladie psychiatrique de son ancienne compagne. Le vendredi 10 mars 2023, l’homme de 70 ans a été condamné à 25 ans de prison par la cour d’assises des Yvelines. « Ce fut un procès éprouvant. Mes clients sont soulagés qu’il n’ait pas fait appel, affirme Anne Bouillon, l’avocate nantaise du fils unique. Ils vont enfin pouvoir tenter de passer à autre chose. »

"Elle ne respirait plus"

Parmi (...)

Lire la suite sur Closer

Couples : qu’est-ce-que le louange kink, cette pratique qui fait monter la température ?
Mort de Nahel à Nanterre ​​: les avocats de deux habitants "dans l’incompréhension" après la décision du tribunal
Accident de Pierre Palmade : "Je pense qu’il n’était pas…", Véronique Genest met les pieds dans le plat
Anne-Marie Richy : que devient son mari et bourreau ?
Régime : ce jus très fort à boire tous les jours pour perdre du poids