Anne Hidalgo réélue à Paris : ce père disparu qu'elle aurait aimé avoir à ses côtés

C’est un soir de victoire qu’elle aurait aimé partager avec lui. Avant ce second tour des élections municipales ce dimanche 28 juin, Le Parisien avait posé la même question aux trois candidates encore en course dans la capitale : « Le jour de votre élection, quelles sont les cinq personnalités (mortes ou vivantes) que vous aimeriez inviter à votre table ? » La réponse d’Anne Hidalgo était évidente - contrairement à celle de son adversaire Agnès Buzyn - : « Mon père, qui nous a quittés il y a un an, ma mère, mon mari, et mes trois enfants. » Soit six personnes, mais impossible d'en enlever une !

Son papa n’est pas là, mais il est à coup sûr à l’esprit de la maire de Paris. En mars 2019, Antoine Hidalgo, s’était éteint quelques jours avant de franchir le cap symbolique des 90 ans. Les obsèques avaient eu lieu en Espagne, le pays qu’il avait fui sous le régime de Franco avec son épouse Maria.

Pour sa première victoire, il était là

En 2014, ils avaient assisté au sacre de leur fille comme maire de Paris. « Ils n’imaginaient sans doute pas cette vie-là », avait alors confié l'élue à Paris Match. Un sentiment de bonheur et de fierté partagée qu’elle aurait aimé pouvoir retrouver cette année.

« On n'a jamais été en désaccord. Elle a toujours fait ce qu'elle a voulu. Les Espagnols, on est quand même machos, mais j'avais trois femmes à la maison… », avait indiqué avec humour et tendresse Antoine Hidalgo en 2013 à Marie-Claire lors d’une interview-croisée avec sa fille. Il était là aussi

Retrouvez cet article sur GALA

VIDÉO - Agnès Buzyn : son discours de défaite marqué par un bug
La petite vengeance de François Fillon après le mauvais coup de Nicolas Sarkozy
VIDEO - Claude Lelouch revient sur sa drôle de rencontre avec sa compagne Valérie Perrin
VIDÉO - La secrétaire d’État Brune Poirson sort de ses gonds sur le plateau de CNEWS
Mort de Johnny Hallyday : ce projet posthume qu’il a maîtrisé jusqu’au bout