Anne Hidalgo, portrait d’une affranchie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Serge Raffy, journaliste à L’Obs signe une biographie* de la maire de Paris et candidate à l’Elysée très fouillée. L’auteur est retourné en Espagne à Lyon, rencontré ses deux maris. Instructif pour comprendre les ressorts d’une femme dont l’ambition vient de loin.

Ne vous fiez pas à ses sourires, ni à son petit ton mièvre, c’est une guerrière. Dans « Anne Hidalgo, une ambition qui vient de loin », (Bouquins) Serge Raffy retrace l’ascension de la maire de Paris qui se rêve aujourd’hui « maire de France ».

Lire aussi:Anne Hidalgo, la "dégringolada"

L’iconoclaste plume du Nouvel Observateur, biographe de Jospin et Hollande, romancier hispanophile et chanteur à ses heures perdues, ne nie pas une certaine « empathie » avec son sujet. Il sillonne l’enfance, entre les HLM de la Duchère où les parents Hidalgo s’exilèrent à la fin des années 50, et Cadix, l’éden familial. Jeunesse sans le sou mais pleine d’amour, l’école comme boussole, catéchisme, handball à haute dose puis les booms, la découverte de Beauvoir, le militantisme et l’émancipation toute sa vie… « Anne » n’a cessé de s’affranchir du PS, de ses mentors, Martine Aubry, Bertrand Delanoë, de François Hollande (la folle rumeur de leur fils caché donna lieu à un psychodrame avec Ségolène Royal savoureusement conté).

Son cœur est à gauche, « tatoué au social », mais capable de radier, ruser, séduire les milliardaires, comploter avec Sarkozy, drôle de dame entre « la petite sœur des pauvres » et « Cruella ». Raffy a trouvé des clefs en rencontrant ses maris, qui l’ont toujours soutenue, sans craindre d’être au foyer avec les enfants ; le premier, un ex-camarade socialiste ressemblait à Julien Clerc, l’actuel, Jean-Marie Germain, brillant polytechnicien, député frondeur jusqu’en 2017, aussi anti-macronien qu’elle, est surnommé « la Banquise ». C’est lui qui l’aurait in fine convaincu de se lancer dans la course élyséenne, contraignant ainsi leur fils à renoncer à s’inscrire à Koh-Lanta. Cette aventure-là est pourtant moins(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles