Anne Hidalgo confirme l'emplacement du quai Jacques Chirac

Jade Toussay
·2 min de lecture
(photo aérienne prise en juillet 2020) (Photo: THOMAS SAMSON via AFP)
(photo aérienne prise en juillet 2020) (Photo: THOMAS SAMSON via AFP)

Un pan du quai Branly sera renommé "le quai Jacques-Chirac", non loin de la "promenade Gisèle Halimi".

CULTURE - Jacques Chirac était déjà associé au musée du quai Branly et une portion des berges de Seine dans le 7e arrondissement portera également son nom, rapporte Le Monde ce vendredi 2 avril.

Dès le lendemain des obsèques de l’ancien président, la maire de Paris Anne Hidalgo avait fait part de sa volonté de rebaptiser la portion du quai qui jouxte le musée du quai Branly au nom de Jacques Chirac. Ce vœu sera soumis au Conseil municipal de la ville entre le 13 et le 16 avril. 

“Il convenait de trouver un lieu digne de lui, faisant écho à sa personnalité et à son engagement”, explique Anne Hidalgo dans le projet de délibération consulté par le quotidien. “Sans son action volontariste, ce projet de musée n’aurait pas été mené à bien. Et nous connaissons tous sa passion pour les arts premiers.”

En même temps, les élus se prononceront également pour rebaptiser une partie des berges, en contrebas du pont de l’Alma, “promenade Gisèle Halimi”.

Ces deux nouveaux noms doivent encore être validés par le Conseil municipal, ce qui n’est pas tout à fait gagné. Une règle interdit en effet de rebaptiser les rues moins de 5 ans après le décès d’une personnalité. Elle avait été à l’origine d’une polémique quand la question d’une rue Samuel Paty puis d’une place Claude-Goasguen, décédés en 2020, s’était posée. 

“La vérité, c’est ce que la règle des cinq ans a, de fait, sauté”, a reconnu un des adjoints d’Anne Hidalgo auprès du Monde. (...)

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :